Oxygénothérapie renforcée : Tout savoir sur l’oxygénation médicale

Evalar / Oxygénothérapie / Oxygénothérapie renforcée : Tout savoir sur l’oxygénation médicale

L’oxygène, un gaz présent dans l’air que nous respirons, est nécessaire à la vie humaine. Certaines personnes souffrant de troubles respiratoires ne peuvent pas obtenir suffisamment d’oxygène naturellement. Elles peuvent avoir besoin d’un complément d’oxygène, ou oxygénothérapie. Les personnes qui reçoivent une oxygénothérapie constatent souvent une amélioration de leur niveau d’énergie et de leur sommeil, ainsi qu’une meilleure qualité de vie.

Qui a besoin d’oxygénothérapie ?

L’oxygénothérapie est prescrite aux personnes qui ne peuvent pas absorber suffisamment d’oxygène par elles-mêmes. Cela est souvent dû à une affection pulmonaire qui empêche les poumons d’absorber l’oxygène, notamment :

Pour déterminer si une personne bénéficiera d’une oxygénothérapie, les médecins testent la quantité d’oxygène dans son sang artériel. Une autre façon de vérifier est d’utiliser un oxymètre de pouls qui mesure indirectement les niveaux d’oxygène, ou la saturation, sans nécessiter de prélèvement sanguin. L’oxymètre de pouls se fixe sur une partie du corps de la personne, comme un doigt. Des niveaux bas signifient qu’une personne peut être un bon candidat pour un supplément d’oxygène.

Les niveaux normaux d’oxygène dans le sang artériel se situent entre 75 et 100 mmHg (millimètres de mercure). Un taux d’oxygène de 60 mmHg ou moins indique qu’un supplément d’oxygène est nécessaire. Un excès d’oxygène peut également être dangereux et endommager les cellules de vos poumons. Votre taux d’oxygène ne doit pas dépasser 110 mmHg.

Certaines personnes ont besoin d’une oxygénothérapie en permanence, tandis que d’autres n’en ont besoin qu’occasionnellement ou dans certaines situations. L’oxygénothérapie est parfois pratiquée dans le cabinet d’un médecin, tandis que d’autres personnes disposent d’une réserve d’oxygène à domicile ou d’un système d’oxygène portable.

Mon taux d’oxygène dans le sang est-il normal ?

Quels sont les symptômes d’un manque d’oxygène ?

Lorsque vous ne recevez pas suffisamment d’oxygène, vous présentez une série de symptômes, notamment les suivants :

  • une respiration rapide
  • essoufflement
  • rythme cardiaque rapide
  • toux ou respiration sifflante
  • transpiration
  • confusion
  • changement de la couleur de votre peau

Si vous présentez l’un de ces symptômes, consultez immédiatement un médecin.

Quels sont les différents types d’oxygénothérapie ?

Il existe un certain nombre de types différents d’oxygénothérapie qui peuvent être utilisés. Il s’agit notamment de :

  • l’oxygène gazeux
  • l’oxygène liquide
  • les concentrateurs d’oxygène
  • l’oxygénothérapie hyperbare
  • L’oxygène gazeux

L’oxygène gazeux peut être stocké dans un réservoir portable. Ces systèmes sont appelés systèmes à gaz comprimé. Un concentrateur stationnaire plus grand est utilisé à l’intérieur de la maison, et un réservoir d’oxygène plus petit peut être emporté pour être utilisé à l’extérieur de la maison. Les petites bouteilles peuvent être utilisées avec des dispositifs d’économie d’oxygène afin que l’approvisionnement en oxygène dure plus longtemps. L’oxygène est délivré par impulsions, et non en continu.

L’oxygène liquide

L’oxygène liquide peut également être stocké dans un réservoir portable. L’oxygène liquide est plus concentré, ce qui permet de faire tenir plus d’oxygène dans un réservoir plus petit. Cela est utile pour les personnes très actives, mais l’oxygène s’évapore s’il n’est pas utilisé en temps voulu. Ces réservoirs sont rechargeables.

L’oxygène liquide et l’oxygène gazeux peuvent être livrés à domicile dans de nombreux endroits.

Concentrateurs d’oxygène

Les concentrateurs d’oxygène sont moins portables que les autres options. Un concentrateur d’oxygène est un appareil qui prélève de l’oxygène dans la pièce, le concentre pour un usage thérapeutique et élimine les autres gaz présents naturellement. Les avantages des concentrateurs sont qu’ils sont moins coûteux et ne nécessitent pas de remplissage comme les réservoirs. Il existe des versions portables. Cependant, la plupart des modèles sont trop grands pour être réellement portables.

L’oxygène est distribué à partir du réservoir par un tube. Il pénètre dans les poumons par des tubes nasaux, un masque facial ou un tube inséré directement dans la trachée de la personne.

L’oxygénothérapie hyperbare

L’oxygénothérapie hyperbare est différente des autres méthodes d’oxygénothérapie. Les personnes respirent de l’oxygène pur dans une pièce ou un caisson pressurisé. Dans les chambres hyperbares, la pression de l’air est augmentée jusqu’à trois ou quatre fois les niveaux de pression normaux. Cela augmente la quantité d’oxygène délivrée aux tissus de l’organisme. Ce type d’apport d’oxygène est souvent utilisé pour traiter les plaies, les infections graves ou les bulles d’air dans les vaisseaux sanguins. La thérapie hyperbare doit être effectuée avec précaution afin que les niveaux d’oxygène dans le sang ne deviennent pas trop élevés.

Méthodes d’administration

La méthode d’administration la plus courante est la canule nasale, qui consiste en un tube passant par les deux narines. Les autres méthodes d’administration sont les suivantes

  • le masque non respiratoire
  • la couveuse (pour les nourrissons)
  • la pression positive continue (CPAP)

Quels sont les avantages de l’oxygénothérapie ?

L’oxygénothérapie peut être extrêmement bénéfique pour les personnes dont le taux d’oxygène est fréquemment faible, quelle qu’en soit la raison. Si nécessaire, l’utilisation régulière de l’oxygénothérapie peut permettre aux personnes d’être plus actives et mobiles en diminuant l’essoufflement. Elle peut également améliorer considérablement la qualité de vie et, dans de nombreux cas, prolonger l’espérance de vie.

L’oxygénothérapie peut également réduire des symptômes tels que :

  • les maux de tête
  • l’irritabilité
  • la fatigue
  • le gonflement des chevilles

L’oxygénothérapie peut favoriser la croissance et le développement des enfants atteints de maladies pulmonaires chroniques. Elle peut également atténuer des symptômes tels que les maux de tête causés par un faible taux d’oxygène et les changements ou problèmes de comportement.

Comment l’oxygénothérapie aide-t-elle la BPCO ?

De nombreuses personnes atteintes de BPCO sévère ont besoin d’une oxygénothérapie à long terme. La BPCO est un terme générique qui englobe les maladies pulmonaires évolutives entraînant un essoufflement accru. Certaines personnes voient leur fonction pulmonaire décliner avec le temps, ce qui les amène à lutter pour obtenir suffisamment d’oxygène.

À long terme, une oxygénothérapie régulière peut améliorer considérablement la qualité et la durée de vie des personnes atteintes de BPCO. Beaucoup d’entre elles peuvent avoir besoin de recevoir une oxygénothérapie pendant au moins 15 heures par jour.

Selon une étude de Trusted Source, l’oxygène supplémentaire continu est le plus bénéfique pour les personnes atteintes de BPCO, et peut augmenter les taux de survie.

Quelles sont les directives pour utiliser l’oxygénothérapie ?

Votre médecin vous rédigera une ordonnance pour commencer l’oxygénothérapie. Il vous dira comment l’utiliser et à quelle fréquence. Il vous indiquera notamment le débit, c’est-à-dire la quantité d’oxygène dont vous aurez besoin par minute. Il est essentiel que vous suiviez toutes les instructions spécifiques de votre médecin. Si vous pensez que l’oxygénothérapie ne vous convient pas, consultez-le avant de faire des changements.

Certaines personnes n’ont besoin d’oxygène que pendant certaines activités, comme l’exercice physique ou le sommeil. D’autres ont besoin d’oxygène en permanence. La plupart des types d’oxygénothérapie sont livrés avec des réservoirs d’oxygène portables afin que vous puissiez quitter la maison avec eux si nécessaire.

Ne prenez pas de drogues ou d’alcool pendant l’oxygénothérapie, car ils peuvent ralentir votre respiration. Lorsque vous discutez de l’oxygénothérapie avec votre médecin, informez-le de tout autre médicament sur ordonnance que vous prenez.

Quelles sont les mesures de sécurité à prendre pour l’oxygénothérapie ?

Même si l’oxygène n’est pas un gaz inflammable, il est également nécessaire à la combustion. Les incendies dans les zones où il y a un excès d’oxygène sont susceptibles de brûler plus rapidement. Soyez prudent avec les bouteilles d’oxygène à proximité des flammes nues et des appareils de chauffage, et veillez à les stocker en toute sécurité.

Conseils de sécurité

  • Ne fumez pas et n’ayez pas de flammes nues dans la pièce où une personne utilise de l’oxygène.
  • Placez davantage d’alarmes incendie dans la maison pour aider à prévenir les complications graves.
  • Lorsque vous cuisinez, éloignez l’oxygène de la cuisinière, du four et de toute graisse.
  • Pour éviter de trébucher sur la bouteille ou le tube d’oxygène, fixez le tube à l’arrière de votre chemise avec du ruban adhésif.
  • Ne stockez l’oxygène que dans un endroit où l’air circule librement autour de la bouteille. Ne le rangez pas dans un coffre ou un petit placard.

Quelles sont les perspectives pour les personnes qui utilisent l’oxygénothérapie ?

De nombreuses personnes qui ont besoin d’oxygène supplémentaire mènent une vie normale et active. Dans de nombreux cas, l’oxygénothérapie facilite l’activité, augmente l’endurance et diminue l’essoufflement. Dans certains cas, l’oxygénothérapie peut augmenter l’espérance de vie.

Même les personnes qui ont besoin d’une oxygénothérapie continue en raison d’une maladie chronique peuvent mener une vie normale. Une fois que la personne a appris à gérer l’équipement d’oxygénothérapie, la thérapie ne doit pas limiter sa routine.