Ce qu’il faut savoir sur l’oxygénothérapie à domicile

Evalar / Oxygénothérapie / Ce qu’il faut savoir sur l’oxygénothérapie à domicile

Pour survivre, nous avons besoin que l’oxygène passe de nos poumons aux cellules de notre corps. Parfois, la quantité d’oxygène dans notre sang peut tomber en dessous des niveaux normaux. L’asthme, le cancer du poumon, la maladie pulmonaire chronique obstructive (MPCO), la grippe et le COVID-19 sont quelques-uns des problèmes de santé qui peuvent entraîner une baisse du taux d’oxygène. Lorsque les niveaux sont trop bas, il peut être nécessaire de prendre de l’oxygène supplémentaire, ce que l’on appelle l’oxygénothérapie.

L’utilisation d’un concentrateur d’oxygène est l’une des façons d’apporter de l’oxygène supplémentaire à l’organisme. Les concentrateurs d’oxygène sont des appareils médicaux qui ne peuvent utilisés sur ordonnance.

Important : Nous vous déconseillons d’utiliser un concentrateur d’oxygène à domicile s’il n’a pas été prescrit par un professionnel de la santé. Se donner de l’oxygène sans en parler d’abord à un médecin peut faire plus de mal que de bien. Vous risquez de prendre trop ou trop peu d’oxygène. Décider d’utiliser un concentrateur d’oxygène sans ordonnance peut entraîner de graves problèmes de santé, comme une toxicité de l’oxygène causée par une trop grande quantité d’oxygène. Cela peut également retarder le traitement de maladies graves comme le COVID-19.

Même si l’oxygène représente environ 21 % de l’air qui nous entoure, respirer de fortes concentrations d’oxygène peut endommager vos poumons. D’autre part, un apport insuffisant d’oxygène dans le sang, une condition appelée hypoxie, peut endommager le cœur, le cerveau et d’autres organes.

Pour savoir si vous avez vraiment besoin d’une oxygénothérapie, consultez votre professionnel de la santé. Si c’est le cas, votre professionnel de santé peut déterminer la quantité d’oxygène que vous devez prendre et pendant combien de temps.

Comment mon taux d’oxygène est-il contrôlé à domicile ?

Le taux d’oxygène est contrôlé à l’aide d’un petit appareil appelé oxymètre de pouls ou pulse ox.

Les oxymètres de pouls sont généralement placés au bout d’un doigt.  Ces appareils utilisent des faisceaux lumineux pour mesurer indirectement le taux d’oxygène dans le sang sans avoir à prélever un échantillon de sang.

oxymètre pouls
oxymètre pouls

Que dois-je savoir sur les oxymètres de pouls ?

Comme avec tout appareil, il existe toujours un risque de lecture inexacte. Bien que l’oxymétrie de pouls soit utile pour estimer les niveaux d’oxygène dans le sang, les oxymètres de pouls présentent des limites et un risque d’inexactitude dans certaines circonstances dont il faut tenir compte.

De multiples facteurs peuvent affecter la précision de la lecture d’un oxymètre de pouls, comme une mauvaise circulation, la pigmentation de la peau, l’épaisseur de la peau, la température de la peau, le tabagisme actuel et l’utilisation de vernis à ongles.

Si vous utilisez un oxymètre de pouls pour surveiller votre taux d’oxygène à la maison et que la lecture vous inquiète, contactez un professionnel de la santé. Ne vous fiez pas uniquement à l’oxymètre de pouls. Il est également important de suivre vos symptômes ou ce que vous ressentez. Contactez un professionnel de la santé si vos symptômes sont graves ou s’aggravent.

Pour obtenir la meilleure lecture possible lorsque vous utilisez un oxymètre de pouls à la maison :

  • Suivez les conseils de votre fournisseur de soins de santé pour savoir quand et à quelle fréquence vérifier votre taux d’oxygène.
  • Suivez les instructions d’utilisation du fabricant.
  • Lorsque vous placez l’oxymètre sur votre doigt, assurez-vous que votre main est chaude, détendue et tenue sous le niveau du cœur. Retirez tout vernis à ongles sur ce doigt.
  • Restez assis et ne bougez pas la partie de votre corps où se trouve l’oxymètre de pouls.
  • Attendez quelques secondes jusqu’à ce que la lecture cesse de changer et affiche un chiffre stable.
  • Notez votre taux d’oxygène ainsi que la date et l’heure de la lecture afin de pouvoir suivre tout changement et le signaler à votre prestataire de soins.

Familiarisez vous avec d’autres signes de faible taux d’oxygène :

  • Coloration bleuâtre du visage, des lèvres ou des ongles
  • Essoufflement, difficulté à respirer ou toux qui s’aggrave
  • Agitation et malaise
  • Douleur ou oppression thoracique
  • Pouls rapide

Sachez que certaines personnes ayant un faible taux d’oxygène peuvent ne présenter aucun de ces symptômes ou tous. Seul un fournisseur de soins de santé peut diagnostiquer une condition médicale telle que l’hypoxie (faibles niveaux d’oxygène).

Les 12 choses que tout utilisateur d’oxygène à domicile doit savoir

Si l’on vous a prescrit de l’oxygène à domicile, voici 12 conseils que tout utilisateur d’oxygène à domicile devrait connaître :

12 – L’oxygénothérapie peut aider.

Certaines personnes atteintes de maladies pulmonaires ne reçoivent pas suffisamment d’oxygène dans le sang. Un faible taux d’oxygène dans le sang signifie que les organes vitaux sont privés d’oxygène, ce qui peut causer des dommages à long terme. Des analyses de sang permettent de confirmer si c’est le cas. L’oxygénothérapie à domicile peut aider les personnes dont l’insuffisance d’oxygène dans le sang est confirmée en veillant à ce que les organes vitaux reçoivent suffisamment d’oxygène. Dans certains cas, l’oxygénothérapie à domicile peut également faciliter la vie quotidienne et la rendre plus agréable.

11 – Des examens médicaux réguliers sont essentiels.

Il est important de faire contrôler votre prescription d’oxygène par un spécialiste des voies respiratoires au moins une fois par an. Ou, si vous pensez que votre état a changé, prenez rendez-vous avec votre médecin plus tôt. Ne réglez pas votre débit d’oxygène tout seul.

10 – L’oxygène ne soulage pas toujours l’essoufflement.

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les gens ont des difficultés à respirer. L’oxygénothérapie à domicile peut soulager l’essoufflement chez certaines personnes, mais pas chez beaucoup d’autres.

Parfois, vous avez besoin d’une combinaison de thérapies pour vous aider à soulager l’essoufflement. Demandez à votre médecin, à votre infirmière spécialisée en soins respiratoires ou à votre kinésithérapeute de vous expliquer en détail les avantages que vous pouvez attendre de l’oxygène.

9 – L’oxygène ne crée pas de dépendance.

L’oxygénothérapie à domicile ne crée pas de dépendance et n’affaiblit pas vos poumons. Vous obtiendrez un bénéfice maximal en utilisant l’oxygène pendant la durée prescrite par votre médecin.

8 – Il existe toute une gamme d’équipements d’oxygénothérapie.

Il existe deux principaux types d’équipements à oxygène utilisés en Australie. Le plus courant est le concentrateur d’oxygène qui filtre l’azote de l’air pour fournir de l’oxygène presque pur. Les bouteilles de gaz remplies d’oxygène sont également largement utilisées et existent en différentes tailles.

Les bouteilles les plus petites sont suffisamment légères pour être emportées avec vous lorsque vous quittez la maison et sont souvent appelées bouteilles d’oxygène portables.

7 – Certains équipements d’oxygène sont financés.

De nombreux utilisateurs d’oxygène à domicile peuvent bénéficier d’un équipement financé par le gouvernement. Cependant, les règles d’éligibilité sont différentes dans chaque État. Si vous avez besoin d’un équipement supplémentaire, vous pouvez l’acheter ou le louer directement auprès d’un fournisseur d’oxygène.

Demandez à votre médecin ou à un membre de votre équipe soignante de vous aider à trouver l’équipement qui vous convient le mieux. Une série d’outils de soutien pratiques et utiles a été élaborée pour étayer cette brochure. Ils comprennent des listes de contrôle de l’équipement et peuvent être consultés en ligne à l’adresse suivante : Vidal

6 – L’oxygène est sans danger, mais il peut aggraver les brûlures.

Ne vous placez pas, ni votre équipement d’oxygène, à proximité de sources de chaleur extrême, de flammes ou d’appareils susceptibles de provoquer une étincelle, y compris une cigarette allumée ou une e-cigarette. Une étude menée aux États-Unis a montré que le tabagisme est de loin la principale cause de brûlures graves chez les personnes utilisant de l’oxygène à domicile.

5 – Continuez à vivre votre vie quotidienne.

Bien qu’il faille un certain temps pour s’habituer à votre équipement d’oxygène, essayez de poursuivre vos activités habituelles autant que possible. De nombreuses personnes n’ont pas besoin d’utiliser leur oxygène lors de déplacements à l’extérieur de leur domicile.

Pour ceux qui le font, le sentiment de gêne lié à l’utilisation d’un équipement à oxygène en public est généralement de courte durée. Une fois que votre confiance s’améliore, les avantages devraient commencer à l’emporter sur les inconvénients.

4 – Évitez de fumer et de côtoyer des fumeurs.

La fumée de cigarette est très nocive pour les poumons. Arrêter de fumer est la chose la plus efficace que vous puissiez faire pour améliorer votre état. Il est également important d’éviter la fumée de cigarette des autres.

3 – Rester actif est bon pour la santé.

Une activité physique régulière est très importante pour les personnes atteintes d’une maladie pulmonaire, car elle permet d’accomplir plus facilement les activités de la vie quotidienne. L’activité n’a pas besoin d’être intense. Parmi les bonnes activités, citons la promenade du chien, une sortie ou même le simple fait de faire des travaux à la maison.

Un programme de réadaptation pulmonaire peut également vous apprendre à faire de l’exercice plus facilement. Pour obtenir des informations sur le programme le plus proche de chez vous, consultez le site BPCO.org

2 – Voyager avec un équipement d’oxygène est possible et nécessite une certaine planification.

Parmi les points à vérifier avant de réserver un voyage, citons : comment transporter correctement votre équipement ; si vous pouvez utiliser votre oxygène portable pendant le voyage ; et comment organiser un approvisionnement en oxygène à votre destination. Vous pouvez également avoir besoin d’une lettre de votre médecin attestant que vous êtes apte à voyager.

1 – Prévoyez ce qu’il faut faire en cas d’urgence, par exemple en cas de panne d’électricité.

La chose la plus importante à retenir est d’essayer de rester calme et de ne pas paniquer. Bien que la coupure de courant soit gênante, la plupart des utilisateurs d’oxygène (même ceux qui sont sous oxygène 18 heures par jour ou plus) ne risquent rien s’ils se reposent pendant plusieurs heures. Appelez une ambulance si vous avez besoin d’une aide urgente.